-Cette page a été publiée le 11 novembre 2006, et sa dernière modification a été effectuée le 22 septembre 2007-

Les représentations du
Lynx dans l'art préhistorique

 

Jusqu'à présent, aucune représentation de Lynx n'a été découverte dans les grottes ornées. Par contre, deux gravures sur plaquettes de schiste - retrouvées dans les Ardennes et en Dordogne - attestent que l'animal était parfaitement connu de certains artistes animaliers préhistoriques. Aussi, il est permis d'envisager qu'une peinture rupestre représentant le Lynx existe peut-être, et qu'elle attende encore d'être découverte...

 
Un animal parfaitement connu des artistes animaliers préhistoriques:

1) La gravure de Roc-la-Tour I :

Cette gravure sur plaquette de schiste est datée de -8000 à -10000 ans BP, c'est-à-dire du Magdalénien supérieur. Elle représente la tête d'un individu, vue de profil. L'oeil est constitué par un relief naturel qui a été détouré pour le préciser, et les spécialistes qui ont analysé cette oeuvre pensent qu'il est peu probable qu'une autre partie du corps ou son entier aient été représentés à l'origine.
 
Lynx gravé Roc la Tour I 4967 C. ROZOY

Relevé de la tête de félin gravée sur plaquette de schiste
(Roc-la-Tour I - Ardennes - France)

 
Sur cette représentation, on note néanmoins l'absence des pinceaux - la touffe de poils en haut des oreilles - pourtant caractéristique de l'espèce, alors que l'artiste a par ailleurs pris le soin d'aller jusqu'à détailler les vibrisses... Aussi, si le faciès de félin reste indéniable, il faut convenir que la détermination de l'espèce représentée reste assez peu évidente, et qu'une erreur de détermination est possible.



2) La gravure de la Madeleine:





Cette gravure sur plaquette de schiste a été retrouvée sur le site de La Madeleine (Dordogne) et a fait l'objet, à l'époque de sa découverte, de plusieurs descriptions et relevés. Ici, aucune confusion n'est possible: elle représente sans équivoque deux individus appartenant au genre Lynx. Ils font partie d'une composition où sont mêlés une jambe humaine ainsi qu'un couple d'Ours.


 Lynx gravés sur plaquette de schiste (La Madeleine - Dordogne - France), relevé par Gilles TOSELLO (2003)


Ici, les Lynx sont représentés de profil, et une partie de leurs corps a même été précisée. Sur les deux individus les pinceaux au dessus des oreilles sont nettement visibles et, sur l'animal le plus détaillé, on voit également les favoris (touffe de poils remontant du bas des joues vers les oreilles), ainsi que des détails caractéristiques du pelage: des tâches sur le flanc, ainsi qu'un trait pour distinguer la couleur (claire) du ventre. Cette gravure correspond elle aussi à la période du Magdalénien, et  CLOTTES et AZEMA (2005) mentionnent qu'il s'agit des "uniques spécimens (de Lynx) connus dans l'art paléolithique"...


Vers une représentation de Lynx dans une grotte ornée?

Il n'est pas exclu qu'un jour, la découverte inopinée d'une nouvelle grotte ornée nous offre une représentation pariétale du Lynx. En effet, il est remarquable que chaque nouvelle découverte de grotte ornée apporte son lot d'espèces encore inconnues du bestiaire préhistorique. D'autre part, bien que l'espèce ait toujours été d'une extrême discrétion, et de ce fait difficile à rencontrer en pleine nature même pour les hommes préhistoriques, l'existence des trois gravures sur plaquettes de schiste démontre que l'espèce était parfaitement connue des artistes animaliers du Magdalénien.

De plus, il faut savoir que si la France a probablement la densité la plus importante de grottes mises à jour, on estime que seulement 10% des cavités existantes ont été découvertes et que, parmi celles-ci, environ 1% sont ornées. Il y a donc peut-être quelque part, en France ou ailleurs, une représentation pariétale du Lynx qui attend d'être découverte...

 
 
Hyène et Panthère, grotte Chauvet (Ardèche - France)



Bibliographie:
 
 
- CLOTTES (J), AZEMA (M), 2005 - Les Félins de la grotte Chauvet - Les cahiers de la grotte Chauvet, 125 pages.

- ROZOY (J-G), 1997 - Les capacités mentales des artistes paléolithiques de l'Ardenne - L'Anthropologie, Paris, Tome 101. lien

- TOSELLO (G), 2003 - Pierres gravées du Périgord magdalénien, Arts, symboles, territoires - Paris, CNRS (Gallia Préhistoire, supplément n°36), 590 pages, 392 figures, 45 tableaux. lien




2006-2013 - Patrick THEREY - www.lynxologie.org - Tous droits reservés ©
 



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement